History – Histoire

[le français suit]

In choosing the name By-Town (according to the ancient spelling) for the chapter representing current and former employees of Corporate Head Office, due consideration was given to the historic nature of the Ottawa area and to the man who made an engineering nightmare become a dream come true.

The Ottawa district was settled through two main approaches – up the Ottawa River from Montreal and up the St. Lawrence to Brockville, then north across the Rideau Lakes to spread north-eastward down the Mississippi River back to the Ottawa River.  The first major settlement up the Ottawa River was established by Philemon Wright, who arrived with a family group at what is now Hull (Gatineau), in 1800.

The Royal Engineers, under the command of Colonel By, were given the task of building the canal and, although the canal was successfully completed in 1832, it was not without tragedy and extreme physical and mental suffering.  Many lives were lost through accident and illness brought on by malaria, but one of the most tragic cases was that endured by Colonel By and his family resulting from ignorant and interfering politicians in London.  It was alleged that the cost of building the canal had far exceeded the budget and Colonel By was summoned to London for an accounting.  It was many years after his death before his widow was able to clear his name.

The growth on the south side of the Ottawa River resulting from the work being generated by the construction of the canal soon made it necessary to establish a new post office, and at this point records are somewhat conflicting.  It is stated that a Matthew Connell was appointed the first postmaster of  Bytown in 1829, yet the records show the establishment of this office in 1832 somewhere in the vicinity of Mosgrove and William Streets.  It’s a moot point at this time.

It is interesting to note that the first date stamp for this new office was made locally and was in use for about four years before an official one was received from England, and that the spelling of the office was BY-TOWN, with the date being entered by hand.

Just prior to the incorporation of Bytown as the City in 1855, control of Posts in Canada was transferred from British to Provincial Authority and with it the establishment of uniform rates of postage in the amounts of 3 pence throughout Canada and 7 pence on letters going to points in the United States of America.  A house-to-house free delivery service was inaugurated on May 1, 1875.

———————————-

En donnant le nom de By-Town (selon l’orthographe ancienne) au chapitre qui regroupe d’anciens employés du siège social de la Sociétè, on a tenu compte de l’histoire de la région d’Ottawa et de l’homme qui a transformé un cauchemar technique en une réalité bien vivante.

La région d’Ottawa a été peuplée de deux directions différentes, la première de Montréal par la rivière des Outaouais, la second du fleuve Sant-Laurent par Brockville puis vers le nord par les lacs Rideau et vers le nord-est en suivant la rivière Mississippi et de là vers Ottawa.  Le premier établissement important, le long de la rivière des Outaouais a été celui de Philémon Wright arrivé en 1800 avec un groupe de families à l’endroit ou se trouve aujourd’hui Hull (Gatineau).

Le veritable point d’envol d’Ottawa fut la décision de construire un canal le long de la rivière Rideau et jusqu’a Kingston afin de relier la rivière des Outaouais au fleuve Saint-Laurent.  Le régiment du Génie, le Royal Engineers, sous les ordres du colonel By, fut chargé de construire le canal qui fut achevé en 1832 au coût de tragédies et d’extrêmes difficultés tant mentales que physiques.  Des accidents et la maladie, en particulier la malaria, ont eu pour résultats de multiples pertes de vie.  Un des aspects le plus tragiques de cette aventure furent les tracasseries que le colonel By et sa famille eurent à subir de l’ingérence et de l’ignorance de politiciens à Londres.  On reprochait au colonel By d’avoir grandement dépassé le budget et on le fit venir à Londres pour s’expliquer.  Ce n’est que plusieurs années apres sa mort que sa veuve réussit à blanchir son nom.

Avec le développement d’un établissement du côté sud de la rivière, provoqué par la venue de travailleurs au projet du canal, il fut nécessaire d’ouvrir un nouveau bureau de poste.  Les dossiers d’archives ne sont pas clairs a ce point.  Certains disent qu’un certain Matthew Connell fut nommé en 1829 premier maître de poste de By-Town; d’autres documents placent la création de ce premier bureau de poste en 1832, dans les environs des rue Mosgrove et Williams.  Aujourd’hui, ce détail perd de son importance.

Il est intéressant de remarquer que le premier timbre à main du nouveau bureau fut fabriqué localement et fut en usage pendant environ quatre ans avant qu’un timbre a date officiel n’arrive d’Angeleterre; l’orthographe du nouveau bureau était alors BY-TOWN et la date était inscrite à la main.

Juste avant que Bytown ne devienne la ville d’Ottawa en 1855, le contrôle des Postes au Canada fut transféré de l’autorité britannique a l’autorité provinciale et on imposa alors à la livraison des lettres un tarif uniforme, soit 3 pence pour toute destination au Canada et 7 pece pour les lettres destinées aux divers points des États-Unis d’Amerique.  Un service gratuit de livraison du courrier porte à porte fut inauguré le 1er mai 1875.